Chers membres de notre association, chers voisins de Planes del Rei,

Depuis le 31 octobre 2017, notre urbanisation est sans éclairages publics.
La délinquance a triplé et les rues le soir sont à peu près aussi sùres que celles de Chicago dans les années trente à l’époque de la prohibition, mais sans les joies du “Cotton Club”…

Un exemple parmi d’autres: le haut de la calle Lirio. Sur cinq maisons, quatre ont été vandalisées.

  • Une a été squattée.
  • Une autre a été cambriolée en plein jour, à 17h et le chien de garde a été immobilisé avec un taser.
  • Les deux autres ont été cambriolées avec la porte d’entrée fracturée, etc…

Et tout cela en l’espace de quelques semaines.
Nous sentons tous que cela va mal se terminer…

On nous dit que la municipalité est entrée dans “une phase de concertation”…

Rappelons les faits:

La dernière facture d’électricité payée à Endesa se montait à moins de 5000€.
C’est le prix de l’éclairage public de Planes del Rei pour une année. C’est dérisoire vraiment.
Rappelons que l’ensemble des propriétaires verse chaque année 250.000€ d’IBI.
La mairie se moque donc ouvertement de nous.
Les Juges de Barcelone, dans un jugement d’appel définitif (10 mai 2021), viennent de leur donner tort et affirment qu’ils DOIVENT appliquer la sentence (du 21 Juillet 2016) “avec bonne volonté”. Nous n’y sommes pas. Nous en sommes très loin…

La loi 7/1985 du 2 avril , qui régule les bases du régime local dans toute l’Espagne stipule:
Article 26
– Les Municipalités doivent fournir, dans tous les cas, les services suivants:

  • l’éclairage public
  • un cimetière
  • la collecte des déchets ménagé
  • le nettoyage des rues
  • l’alimentation en eau potable à domicile
  • les égout
  • l’accès aux centres de population et le pavage des routes publiques.

Voilà les services minimums que toute municipalité doit assumer en Espagne.

La mairie depuis toujours dit que nous serions “privés”.

    MAIS:

  1. Cela fait 10 ans que nous demandons lui demandons un texte juridique qui le prouve. Et RIEN!
  2. La sentence des Juges de Barcelone confirme clairement en appel la dissolution de l’EUCC, dissolution qui supprime l’échelon administratif entre Planes et la Mairie. Nous dépendons donc maintenant directement de la mairie.
  3. Enfin, le rapport de l’architecte du Baix Camp (du 31 mars 2021) a conduit la mairie à réceptionner la grande parcelle des espaces verts. MAIS cela amène une question: pourquoi cette parcelle et pas la calle Lirio ou la calle Magnolia ou la calle Narcisso, etc…???

Nous ne pouvons pas continuer comme cela. Ça suffit.
Nous réclamons le rétablisement immédiat de l’éclairage public dans tout Planes!

Signer la pétition ici. Nous la ferons parvenir à la Mairie, ainsi qu’à notre avocat et aux institutions compétentes.

Associacion de Vecinos de Planes del Rei (SOS Planes)

Share This