Traduit avec Google Traducteur

À l’honorable MAIRE PRATDIP et au Conseil Municipal

GLORIA MORENO CASTILLON, con DNI 37287967E, y JOSE PESCADOR JIMENEZ con DNI. 30429538D conseillers municipaux de Pratdip, pour le groupe Avanza Pratdip, et avec adresse, aux fins de notification, à la calle Gladiolo, núm. 6, de Las Planas del Rey, comparaissent devant ce conseil municipal et l’informent que, le 16 juillet 2021, un nouvel incident s’est produit en relation avec le mauvais état du réseau électrique du lotissement Les Planes del Rei, ce qui est très dangereux tant pour la sécurité des habitants de Planes del Rei que pour le risque élevé d’incendie qui a été créé.

En effet, le 16 juillet, à la tombée de la nuit, il y a eu un incendie dans la rue Narciso, nº13, causé par la vétusté des cables électriques, qui ont fait un court-circuit, provoquant des étincelles électriques et brûlant une partie d’un pin. Voici une vidéo des images terrifiantes. Les voisins ont alerté les pompiers, qui sont venus immédiatement et ont éteint le feu. Les services d’Endesa ont également été sollicités. Cette fois, nous avons eu beaucoup de chance, et le feu ne s’est pas propagé aux maisons voisines, car les voisins l’ont remarqué et ont agi rapidement. Mais si cela se produisait la nuit, ou à un autre moment où il n’y a personne à proximité, ou s’il y avait un coup de vent, si fréquent à Planes del Rei, cela aurait pu provoquer un incendie, avec le danger d’incalculables dommages corporels et matériels.

D’autre part, le fait qu’il n’y ait pas d”éclairage dans les rues de Les Planes del Rey et le mauvais état des rues, est un autre risque constant de chute ou d’accident, maintenant qu’il y a tant de personnes en vacances dans l’urbanisation, et que les gens circulent la nuit. L’état déplorable des câbles, qui pendent partout, touchent le sol, s’emmêlent les uns aux autres, s’accrochent entre les arbres, etc.., est vraiment très effrayant.

Nous pensons qu’il existe une couverture juridique suffisante pour assumer ce service minimum et nécessaire pour un centre de population. En ce sens, l’article 21.1.m) de la loi 7/1985 du 2 avril 1985, sur les bases du régime local, stipule qu’il incombe au maire d’adopter les mesures nécessaires et appropriées contre tous risques. Le maire peut assumer, en rendant compte à la plénière, à titre exceptionnel et subsidiaire, la gestion du service d’éclairage public, comme cela a été fait en son temps avec le service de distribution d’eau potable, et tant que n’est pas résolue la situation urbaine particulière et difficile créée avec la reparcelaltion et l’accueil futur de l’urbanisation, qui, comme nous le savons tous, même si elle peut prendre quelques années pour être résolue.

Cependant, l’article 26 de la même loi est également applicable, qui indique que, dans tous les cas, la commune doit fournir les services d’éclairage public, de cimetière, de collecte des déchets, de nettoyage des rues, d’approvisionnement en eau potable domestique, d’assainissement, d’accès aux centres de population et de pavage des voies publiques. Également l’article 67 du décret législatif 2/2003, du 28 avril, qui établit les services minimums à fournir par la municipalité, dont l’éclairage public.

Pour toutes ces raisons, NOUS DEMANDONS AU MAIRE DE PRATDIP de prendre les mesures nécessaires et urgentes pour rétablir, de toute urgence, le service d’éclairage public et la réparation et la remise en état de l’ensemble du réseau électrique afin d’éviter les incendies, les chutes et autres catastrophes qui pourraient se produire si le réseau reste dans son état actuel.

Glòria Moreno

– Lire aussi: Nous réclamons l’éclairage public dans notre urbanisation

Share This