Qu’est-ce que la taxe foncière “IBI” en Espagne ?

En tant que propriétaire d’une maison, d’un immeuble ou d’un appartement en Espagne, et que vous soyez résident ou non résident en Espagne, vous devez payer un impôt en Espagne: une taxe foncière sur votre bien immobilier. Il s’agit d’un impôt local réclamé par la municipalité

Comment est calculé la taxe foncière ?

Tous les biens immobiliers sont recensés par la municipalité. La municipalité leur attribue une valeur cadastrale. Cette valeur cadastrale constitue la base d’imposition sur laquelle s’applique un taux d’imposition fixé par la municipalité, la taxe foncière.

Quel est le taux d’imposition pour l’impôt IBI en Espagne ?

Le taux d’imposition varie selon les municipalités. Entre 0,4% pour les biens immobiliers urbains ou 0,3% pour les biens immobiliers ruraux et 1,10% pour les biens urbains ou 0,90% pour les biens ruraux. La plupart des municipalités appliquent le taux d’imposition le plus élevé.

Comment et quand paye-t-on l’impôt IBI ou taxe foncière ?

L’impôt IBI se paye annuellement. Il est dû par la personne qui est propriétaire du bien au 1 janvier. Cet impôt est généralement réclamé dans les mois de septembre, octobre ou novembre. Il peut aussi être domicilié sur le compte bancaire. Le bien immobilier reste attaché au paiement de la totalité des reçus de l’IBI.

– Source: Immobilier en Espagne

– Lire aussi : Impôt en Espagne : L’impôt sur le Revenu des Non Résidents “IRNR”

Share This